Les orphelins ont décidé de partager leur maigre nourriture avec les 10 chiens qu’ils ont adoptés

En janvier 2013, alors que j’assistais au Chobi Mela Photo Festival à Dhaka, au Bangladesh, j’ai rencontré Robindra Shorbod, un petit jardin du sud-ouest de Dhaka où vivent une dizaine d’enfants des rues.

Les enfants des rues qui mendient de l’argent collectent des contenants en plastique pour les vendre et, surtout, partagent leur nourriture gagnée avec les 10 chiens qui vivent avec eux.

Pendant le festival, j’ai passé une semaine avec les garçons et les chiens, à apprendre leur routine quotidienne et leurs techniques de survie. J’ai terminé la semaine avec une série de portraits.

Dans chacun de ces portraits, les garçons Robindra sont des personnalités.

Mais ensemble, ils deviennent des membres de la famille. Une famille de deux, avec des membres de chaque espèce jetés dans l’une des plus grandes villes du monde.

“Ces portraits montrent la force, l’endurance et, surtout, la camaraderie entre ces orphelins et leurs chiens adoptés.”

On n’a pas dit aux garçons d’adopter une posture.

Ils sont entrés dans le coup avec leur escorte préférée et le verrou a été libéré.

Ce dont parlent ces portraits, c’est la capacité de ces enfants, si démunis socio-économiquement, à briller comme exemple de l’association entre les deux espèces.

La vente de cette série de publications vise à financer un autre projet de Robindra Boys et à soutenir Obhoyarono en 2016.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis
Monde Intéressant
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: