IMAGES. Neuville-en-Ferrain : voici comment sont fabriqués les bonbons Têtes Brûlées

Vous connaissez certainement les célèbres bonbons Têtes Brûlées. Saviez-vous qu’ils étaient fabriqués dans le Nord ? Visite de l’usine qui donne forme à ces billes qui « arrachent ».

C’est dans l’usine Confiserie du Nord de Neuville-en-Ferrain (Nord) que sont fabriquées la plupart des Têtes Brûlées depuis plus de 25 ans. Ces bonbons qui cartonnent auprès d’un public adolescent depuis de nombreuses années ont (un peu) changé, en gardant leur ADN. Découverte du site de production nordiste, qui devrait frôler cette année les 6 000 tonnes de bonbons produits !

Une site « très dynamique »
Xavier Delain, directeur du site, vante une entreprise « très dynamique d’une centaine de collaborateurs au passé industriel fort ». Et pour cause, le site de Neuville-en-Ferrain a 110 ans d’activité derrière lui !

Il a été lancé en 1912, date à laquelle l’entreprise historique s’est installée sur ce site et celui de son voisin à Tourcoing. De mariages en rachats successifs, il a intégré en 2017 la grande famille de Sucralliance, qui peut se targuer d’avoir à son actif la quasi-totalité des savoir-faire de la confiserie.

En 2018, le site, en plein recrutement quatre ans plus tard, a produit près de 3 000 tonnes de confiseries, annonce Xavier Delain. « Et cette année, ce sera quasiment le double ! »

Oursons guimauve et Têtes Brûlées
Sur le site de Neuville, on travaille le sucre cuit (les traditionnelles Têtes Brûlées et les bonbons 1912), la pâte à mâcher (pour une gamme des Têtes Brûlées et les Bool’s), ainsi qu’une partie chocolat (enrobage guimauve des Ti’Nounours).

Le site de Neuville compte aussi un laboratoire, où sont imaginés les nouveaux parfums. Pour les Têtes Brûlées, il s’agit, depuis 2019, d’élaborer des recettes aux plus travaillées. L’objectif : que les bonbons soient « bons » en plus d’être forts en acidité, et à base de produits plus naturels. En ce sens, l’acide citrique est utilisé pour le piquant, et des additifs et ingrédients controversés tels que le dioxyde de titane ont été retirés.

« Depuis 2021, les recettes sont ‘clean’ », annonce Vincent Bruart, directeur marketing et commercial pour Sucralliance. « Notre équipe est en veille permanente là-dessus ».

Découvrez les étapes de confection d’un bonbon en images :

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis
Monde Intéressant
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: